zoonimo

La loutre

 

Les loutres sont des mammifères qui appartiennent à la famille des mustélidés comme, par exemple, le blaireau et la belette. Il existe plusieurs espèces de loutres : la loutre géante, la loutre de mer, la loutre d’Europe…Ce n’est pas toujours facile de les distinguer mais il existe un bon truc : leur nez ! En effet, chaque espèce a une forme de nez typique, qui ne peut être confondu avec celui des autres.

 

L'hippopotame nain

tout le monde connaît l'hippopotame. Mais il existe une autre espèce d'hippopotame moins connue :l'hippopotame nain. Son nom scientifique est Hexaprotodon (Choeropsis) liberiensis. Il est plus petit que son cousin : il mesure 1,70 m à 1,95 m de long et 75 cm de haut et il pèse entre 180 et 270 kg.L'hippopotame nain vit en Afrique de l'Ouest : Libéria, Côte d'Ivoire, Guinée, Sierra Léone et probablement encore dans le Delta du Niger. Son habitat est la forêt tropicale humide dense parcourue de petites rivières.

Tout comme son cousin, l'hippopotame nain se sent aussi bien sur terre que dans l'eau mais préfère la terre ferme. C'est un excellent nageur mais il est moins adapté à la vie aquatique que l'hippopotame commun : ses yeux et ses oreilles sont plus bas sur la tête. Il est obligé de lever la tête pour respirer et pour voir lorsqu'il se trouve dans l'eau. En cas de danger, l'hippopotame nain ira se protéger dans la forêt plutôt que dans l'eau.

 

 

 

Les grand singe

 

Nom scientifique : Pongidae

Les grands singes ressemblent à l'homme. Nous avons en commun avec les chimpanzés, 98% de notre patrimoine génétique.

 

.Les grands singes ressemblent à l'homme. Nous avons en commun avec les chimpanzés, 98% de notre patrimoine génétique.

Les grands singes comme les hommes ont un gros cerveau. Ils peuvent résoudre des problèmes, utiliser des instruments, et même apprendre le langage des signes ! Les grands singes ont presque toujours qu'un seul petit à la fois et le portent longtemps. Les parents s'occupent de leur jeune de nombreuses années.

 

 

 

L'hippocampe

 

L'hippocampe est un drôle de petit animal qui a une tête de cheval. C'est même à cause de cette ressemblance qu'il porte son nom, dans lequel tu retrouves le mot "hippos" qui, en grec ancien, signifie cheval (comme dans hippodrome).

 Les hippocampes nagent très lentement. Ils s'accrochent aux algues et aux autres plantes du fond marin et, sans trop se fatiguer, se laissent traîner dans le courant, parcourant ainsi plusieurs kilomètres. Quand les hippocampes se décident à nager, ils le font d'une drôle de façon : à la différence des autres poissons qui avancent en ondulant latéralement, ces petits chevaux des mers peuvent aussi se déplacer directement vers le haut ou vers le bas.Il est très difficile d’estimer le nombre d’hippocampes. On sait qu’une espèce est en danger. Pour les autres, les données sont insuffisantes. Les menaces sont nombreuses: plus de 20 millions d'entre eux sont pêchés chaque année, soit par « erreur » en pêchant le poisson, soit volontairement Ils sont t utilisés dans la médecine traditionnelle asiatique (où on croit qu'ils peuvent guérir des tas de maladies, comme l'asthme, ou vendus vivants comme poissons d'aquarium ou comme bibelots et séchés dans des pendentifs dans les boutiques de souvenirs.


On a tellement tué d'hippocampes que les différentes espèces sont aujourd'hui menacées d'extinction. Pour cette raison, TRAFFIC (le programme du WWF qui surveille le commerce des espèces menacées) fait tout pour que ces petits poissons soient protégés par des mesures plus sévères. Mais TRAFFIC prend aussi contact avec les commerçants, les pêcheurs ainsi qu'avec les médecins traditionnels asiatiques pour leur faire comprendre les conséquences du commerce excessif des hippocampes.

 

Le panda

 

Depuis longtemps, une route isolait deux populations de pandas géants dans le comté de Mao, en Chine.
Aujourd'hui, un tunnel se construit pour faire passer la route sous la terre sur plusieurs kilomètres.
L'absence de passage de véhicules et la plantation de bambous devraient permettre ainsi de rapprocher les deux populations de pandas.

On peut franchement l'espérer car un tunnel similaire a été construit en 2001 dans une autre réserve et
maintenant, on remarque des traces de pandas à 300 m de l'ancienne route alors qu'elles se trouvaient à 2 kms de là il y a 1,5 an!

20 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site